Pyrénées's Tour #1 - Les Pyrénées Orientales


Pour certains, vous n'êtes pas sans savoir que cet été, je suis partie à la découverte des Pyrénées pour la première fois, avec chéri, et je dois vous dire que nous en avons pris plein les yeux ! 
A présent rentrés, c'est avec plaisir que je partage avec vous les souvenirs de notre périple, espérant que cela puisse vous donner des envies car la région Midi-Pyrénées est vraiment magnifique !


Comme j'ai pris beaucoup de photos (plus de 1700) et que j'ai envie d'en partager le maximum avec vous, j'ai décidé de décomposer le récit de voyage en plusieurs articles : vous découvrirez donc au fur et à mesure les différentes Régions Pyrénéennes, et des articles sur les randonnées que nous avons faites, qui nous ont permis de découvrir de sublimes paysages tous plus époustouflants les uns que les autres !

Pour une première escale de 4 jours, je vous embarque avec moi dans les Pyrénées Orientales et Catalanes, et ses vestiges historiques !

 

Salses-Le-Chateau


Nous avons effectué notre premier arrêt à Salses-le-Château, premier village des Pyrénées Orientales dans la Vallée de l'Agly, à la porte des Pays Catalans. Nous avons pu y visiter sa Forteresse du XVe siècle, qui appartenait auparavant aux espagnols. Suite à différents assiègements entre 1503 et 1642 (et notamment pendant la guerre de 30 ans), les Français finissent par conquérir ce fort défensif, ce qui a eu pour effet de redéfinir les frontières entre l'Espagne et la France, dont le territoire s'étend dès lors jusqu'à la Crête des Pyrénées qui devient nouvelle frontière.
Après avoir été restaurée par Vauban au XVIIe siècle, la Forteresse devient un poste de surveillance puis prison d'Etat avant d'être classée Monument Historique en 1886.

INFOS PRATIQUES : 

- Quand vous entrez dans Salses, il y a un parking "obligatoire payant" à 2€, mais si vous poursuivez un peu la route en direction de la Forteresse, vous pourrez trouver des places pour vous garer gratuitement.
- La visite coûte 7,50€ par adulte, vous y restez le temps que vous voulez, et pourrez participer à la visite guidée des étages et du donjon. (qui sinon ne seront pas accessibles) 

- A savoir, lors de votre première activité dans les Pyrénées Orientales, on vous fournit gratuitement un PASS PATRIMOINE que vous pourrez présenter lors de prochaines activités/visites, ce qui permet d'avoir des tarifs réduits par la suite, ce qui est plutôt pas mal !


Après avoir passé les premières portes et fossés, et acquis les tickets d'entrée, nous entrons dans la cour carrée, au centre de laquelle se trouve un puit, et surplombée par le donjon. De cette place bordée par des portiques à arcades nous pouvons accéder à différentes salles comme les écuries et la chapelle. Il faut savoir que ce fort d'artillerie a pu abriter à l'époque jusqu'à 1500 hommes et une centaine de chevaux.

Puis nous suivons le guide pour accéder aux étages supérieurs et au donjon. On peut alors imaginer la vie que pouvaient avoir les hommes au sein de la forteresse. On nous explique comment l'architecture du fort s'est adaptée au développement de l'artillerie (notamment avec l'apparition des boulets mécaniques), les stratégies architecturales de défense (couloirs etroits et labyrinthiques) et d'attaque (meurtrières, chambres de tirs, systèmes d'aération gigantesques, poudrières...).

La sortie de la visite se fait sur une petite courette qui donne accès aux organes vitaux : cuisine, laiterie, boulangerie, magasin à poudre, sauna, laiterie...

En bref, nous avons apprécié cette première visite, l'ambiance ruines et vieilles pierre me plait plutôt pas mal. Les salles donnent accès à des expositions permanentes, des projections etc, il est possible de s'y occuper plusieurs heures. En ressortant, on peut profiter de la boutique souvenir.

Perpignan


Deuxième arrêt à Perpignan. Nous n'avons pas trouvé la ville exceptionnelle. Un peu grand pour nous qui préférons les ambiances plus intimistes. Néanmoins l'hypercentre reste agréable, avec ces petites ruelles dont la particularité semble résider dans ses trottoirs parés de granit et marbre rose qui contrastent bien avec les bâtiments pour la plupart typiques catalans..


Peut-être nous aurait-il fallut y passer plusieurs journées pour découvrir chaque détail, monument, parc, pour apprendre à l'apprécier davantage. Pour cette escale de quelques heures seulement, nous avons déambulé un peu au hasard. Les rues sont balisées de nombreux panneaux indicateurs pour connaître la direction à suivre pour voir tel ou tel monument.


Nous avons pu aller ainsi jusqu'au Castillet, emblème de Perpignan et ancienne porte de l'enceinte de la ville. Il est possible, moyennant paiement si vous avez plus de 26 ans (2€) d'accéder au sommet du bâtiment. Nous sommes également entrée dans l'Eglise St Jean Baptiste, érigée en cathédrale au tout début du 17e siècle. Puis nous avons marché jusqu'à l'entrée du Palais des Rois de Majorque mais ne sommes pas entrés à l'intérieur car nous avions encore beaucoup d'activités à faire entrer dans notre Budget. 

INFOS PRATIQUES : 

- Il est possible de visiter le Palais des Rois de Majorque tous les jours de 9h à 17h. Le tarif d'entrée est de 4€ par personne, et 3€ si vous possédez le fameux "Pass Patrimoine" dont je vous ai parlé précédemment (sinon on vous le donnera pour vos prochaines visites mais le premier tickets d'entrée est toujours à plein tarif).


Perpignan

Castelnou


Nous repartons vers une contrée beaucoup moins étendue à quelques kilomètres de Perpignan, j'ai nommé Castelnou, très beau village des Aspres.
Tout petit, on ne risque pas de se perdre, il est classé parmi les plus beaux villages de France.
Sur la première photo, on peut voir une vue éloignée du village et son château qui le surplombe, avec en toile de fond le célèbre Canigou, montagne mythique catalane en forme de dent de chien.. Entrés dans le village perché, on peut se laisser émerveiller par les rues et maisons toutes en pierres et profiter des panoramas sur les Pyrénées.

INFOS PRATIQUES : 

- le Château de Castelnou se visite. Sont proposées différentes visites guidées. L'entrée est comprise entre 5,50€ et 6,50€ par adulte en fonction de la visite choisie et vous gagnerez 0,50€ par billet avec le pass. Patrimoine


INFOS PRATIQUES : 

- Pour cette première nuit nous avons campé à une demi-heure de là au Camping du Lac de Vinça. Loin d'être une aire naturelle nous avons quand même eu la chance d'être relégués tout au fond du camping car nous ne restions qu'une seule nuit. Cela nous arrangeait nous n'aimons pas trop être au milieu des autres. Nous n'étions qu'à quelques mètres du Lac donc c'était très agréable, et les sanitaires étaient propres et à proximité.


Les Orgues d'Ille-Sur-Têt


Le lendemain, nous partons visiter les Orgues d'Ille-Sur-Têt, une curiosité naturelle se sculptures argileuses façonnées depuis des millénaires par les intempéries. Nous prenons donc un billet pour pouvoir aller marcher au milieu de ces immenses falaises de 10 à 12 mètres.

INFOS PRATIQUES : 

- Pour accéder au site il est nécessaire de se garer sur le Parking obligatoire, qui si mes souvenirs sont bons coûte 5€. Ensuite, le tarif de la visite est de 5€ par adulte et vous gagnerez 1€ sur chaque entrée avec le Pass Patrimoine.


Une fois payés nos droits d'entrée, la visite est libre. On nous remet juste un petit livret d'interprétation à consulter tout au long du parcours, grâce à des balises disposées ça et là.
Nous devons emprunter un petit chemin sur un peu moins d'1km avant d'accéder au Cirque des Orgues. Nous nous trouvons en fait dans une vallée, entourées d'un côté par le massif des Aspres, puis par le Canigou, et à l'opposé par le plateau granitique de Montalba. Là où nous sommes nous marchons en fait dans le lit d'une rivière à cette période asséchée Mais le site a connu plusieurs débordements d'eaux ("aiguats"). On peut de fait observer sur le chemin, sur les versants qui nous entourent, des strates de galets, graviers, sables... déposés par les eaux en fonction de leur débit. 
La végétation au long de ce chemin est riche et variée, on peut y découvrir différentes espèces d'arbres et bambous. On trouvera également des arbres fruitiers sur les terres sèches de cette région qui en ont d'ailleurs fait leur spécialité : vignes, oliviers, figuiers et amandiers. Il y a aussi des vergers de pêchers dans les zones où l'eau a pu être acheminée.

A l'issue de ce cheminement, nous entrons enfin dans le site des Orgues dont le décors évolue sans cesse puisque chaque pluie redessine les formes présentes devant nous, emportant à chaque fois plus ou moins de sable. L'érosion est à l'oeuvre formant de multiples cheminées des Fées. Il faut imaginer qu'auparavant tout ceci ne formait qu'un seul bloc, en reliant les crêtes de chaque cheminée, formant la chaîne Pyrénéenne il y a 45 millions d'années..
Les "orgues" sont en argile blanche. Les différentes teintes correspondent soit à des oxydations de fer (ocre) ou bien à des lichens (tâches brunes et grises).

Au sein de ce site, on se sent un peu comme dans un autre monde. Le tour est vite fait, mais rien n'empêche de s'asseoir quelque part pour y passer un peu de temps et s'imprégner de cette ambiance.

Orgues d'ille sur tet

Mosset


L'après midi, nous avons eu moins de chance car nous avons eu du vent, du froid et de la pluie, rendant la visite du Village médiéval de Mosset un peu terne. Du coup pas de jolies photos car ça ne rendait pas grand chose.

Pour occuper le temps, nous avons visité la "Tour des Parfums" (2€ par personne avec le Pass Patrimoine) à l'office de Tourisme, un petit musée ludique et interactif autour des fragrances. C'était sympa d'essayer de reconnaître des odeurs. Ce sera très bien si vous avez des enfants, sinon on fait très vite le tour pour s'ennuyer un tout petit peu.

INFOS PRATIQUES : 

- Pour la deuxième nuit, nous avons dormi à la Ferme dans l'Asinerie Moli d'Oli. Lorsqu'il fait beau on peut se baigner à la cascade. On vous proposera le matin de participer à un cours de Yoga au bord de la rivière qui traverse le domaine.
Les emplacements étaient très bien, les toilettes sèches et la douche très propres, et on peut utiliser une petite cuisine semi-couverte avec une grande table à partager pour dîner. A conseiller donc ! On peut même choisir de passer la nuit dans une Yourte ou partir en randonnée avec les ânes.


Fort Liberia, Villefranche-de-Conflent


Le troisième jour, nous sommes partis à la découverte du Fort Libéria, qui surplombe le Village médieval et fortifié par Vauban de Villefranche-de-Conflent. Le fort lui même a été construit par Vauban après la division de la Catalogne entre la France et l'Espagne par le Traité des Pyrénées, à compter de 1681 (Vous savez, après la prise par les Français de la Forteresse de Salses, dont je vous ai parlé plus haut).

INFOS PRATIQUES : 

- Il y a plusieurs façons d’accéder au Fort Liberia. Soit vous partez de la Cité de Villefranche et passez par le "souterrain des milles marches" qui relie le fort à la ville, ou bien vous pourrez prendre une navette (un 4x4) qui vous emmène jusqu'en haut (payante). Ou bien en 3e option, vous vous garez sur le parking de la gare (6€ la journée) et pourrez accéder au Fort Liberia en empruntant le chemin aménagé. Comptez une marche de 20/25 minutes sur un dénivelé de +200m environ. La visite se mérite ! C'est l'option que nous avons choisie. 

- La visite côute 7€ par adulte, et 6€ avec le PASS. 10€ si vous choisissez de monter en 4x4.

 


Le Fort Liberia est en fait une Citadelle, pensée par Vauban pour surveiller et protéger la Cité. Une fois passé le pont et payé nos tickets, la visite est libre. On commence la découverte en accédant au chemin de ronde (1er niveau), bordé de belles balustrades en fer forgé catalan d'époque. On longe la muraille composée de pierre et marbre rose et au sommet de briques. On pourra entrer dans quelques échauguettes (poste de garde) à chaque angle de la muraille.

Le Fort abritait à l'époque une caserne d'hommes de troupe et a servi ensuite à enfermer des officiers Allemands. On trouve donc dans le fort (aux 2e et 3e niveaux) des locaux d'hébergement, une boulangerie, un poste de police, et même une prison pour femmes (qui a gardé emprisonnées pendant plus de 40 ans certaines femmes, empoisonneuses du roi).

La visite nous fait découvrir tous les systèmes de défense imaginés par Vauban : notamment, l'arrière du fort est conçu en forme de pointe pour faire ricocher les tirs ennemis, et équipé de nombreuses bouches à canon ; de plus, Vauban va creuser un grand fossé autour du mur d'enceinte pour empêcher d'atteindre les murs de la place forte, et ajoute pour plus de sécurité une galerie de défense dans la contre-escarpe contre-minée, permettant de prendre à revers les éventuels ennemis et dont l'accès se fait par deux escaliers assez raides de 80 marches, dans la muraille. De part et d'autre on trouve des magasins de munitions et une réserve de poudre.

En fin de visite on pourra si l'on souhaite visiter la chapelle, puis accéder à la Cité de Villefranche via le "Souterrain des 1000 marches", ou bien rester et déjeuner sur place un repas Catalan (nous avons préféré pour notre part repartir pour faire une randonnée l'après-midi).

L'après midi et le lendemain, nous avons fait de superbes randonnées, je vous ai donc réserve un article spécial pour vous en parler !

INFOS PRATIQUES : 

- Le soir nous avons dormi au Camping Fontpedrouse. Comme il n'était pas complet, nous avons pu choisir notre emplacement, un peu isolée au bord de la rivière, à l'entrée du camping. Les blocs sanitaires étaient assez propre. A quelques kilomètres seulement, il est possible de visiter le village fortifié "Mont-Louis", construit à la même période que le Fort Libéria, et son four solaire. On pourra aussi aller se délasser dans les bains romains de St Thomas où l'on peut profiter des eaux chaudes sulfureuses Pyrénéennes. Nous avons voulu tenter l'expérience, mais une fois arrivés il y avait beaucoup trop de monde pour nous et nous avons rebroussé chemin. L'entrée est à 7€ par personne, un peu moins avec le PASS.


Voilà, ce sera tout pour aujourd'hui, mais j'espère vous retrouver très bientôt pour la suite de nos aventures ! A venir un article sur les Randonnées qui ont suivi, puis la poursuite de notre route vers les Pyrénées Ariégeoises, les Hautes Pyrénées et leurs paysages époustouflants

Si mon article vous a plu, n'hésitez pas à laisser un petit commentaire ci-dessous afin d'encourager son référencement, et le blog dans son ensemble. Merci :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Écrire commentaire

Commentaires : 5
  • #1

    VosVacances (vendredi, 26 août 2016 14:32)

    Cela fait sacrément longtemps que je ne suis plus allé dans ce coin de France. De lointains souvenirs et je te remercie pour ce beau partage. Tu as dû t'y plaire.

  • #2

    Poupi (vendredi, 26 août 2016 15:00)

    Oui on en a pris vraiment plein les yeux, mais la suite était encore plus belle ! N'hésite pas à repartir sur le blog pour voir ou revoir ces superbes paysages :)

  • #3

    Gaëlle - LeDoubsHibou (samedi, 27 août 2016 16:48)

    C'est vraiment très beau ! Je n'ai pas encore eu la chance d'aller dans ces endroits mais vraiment ça donne envie ;) Vous avez du passez d'excellent moments !

  • #4

    Louise (mercredi, 07 septembre 2016 11:17)

    Hey j'habite à font romeu depuis deux ans et je déménage à la fin du mois, ravie que la région t'est plu, elle est vraiment magnifique

  • #5

    Rico Dry (vendredi, 03 février 2017 07:01)


    I do accept as true with all of the ideas you've offered for your post. They're very convincing and can certainly work. Nonetheless, the posts are very quick for novices. May just you please lengthen them a little from next time? Thank you for the post.